La piste en hiver, une nouvelle peinture sur le motif

Je m’étais initié il y a quelques jours à la peinture sur le motif, en extérieur, sur le lieu même à représenter. L’expérience avait été marqué par un certain froid glacial qui régnait à cette altitude en cette saison. Ayant goûté l’exercice, je m’y suis à nouveau adonné le week-end dernier. Le froid était encore plus intense ! La neige partout alentours, bien que je trouvai un tronc abattu au milieu de la piste, qui n’était pas recouvert de neige. Posé là pendant presque deux heures je représentais avec mes pinceaux et ma peinture à l’huile rendue épaisse par la température, la piste et les arbres qui la bordaient. En voici le résultat.

Jérémy Taburchi, artiste peintre, peinture sur le motif, paysage
Jérémy Taburchi, artiste peintre, peinture sur le motif, paysage

Un peu de peinture sur le motif

Peindre in situ, au beau milieu de la Nature que j’apprécie tant, peut paraitre difficile au premier abord. Et soyons francs : ça l’est ! Ce n’est pas que la technique soit différente pourtant, c’est surtout que la météo, le confort et l’incomplétude du matériel transporté rendent la chose plus délicate. Peindre ainsi en hiver par exemple, qui plus est sur de hauts sommets comme c’est ici le cas, expose au froid. Au bout d’une heure de pratique, je peux vous garantir qu’il a commencé à vous gagner les os ! Mais le plaisir est là, qui ne vous laisse pas percevoir le temps qui passe, ni les calories qui s’en vont…

Les sommets au sud vus depuis Turini
Les sommets au sud vus depuis Turini

Ébauche d’un portrait, dans le cadre d’une commande

C’est avec un grand plaisir que j’ai entamé ce petit voyage qu’est la création d’un tableau. Dans le cas présent il s’agit d’un portrait que l’on m’a demandé de réaliser. Peint à l’huile, au format 3 figure, la photo représentée ci-dessous montre la première couche d’application, qui succède au croquis. Je suis ravi d’obtenir ainsi une nouvelle commande, à la fois agréable, puisque le client est un ami, mais aussi relativement technique. Les personnes intéressées par un portrait pour eux-mêmes ou un proche, peuvent me contacter par email.

Ébauche d'un portrait, un tableau peint à l'huile, dans le cadre d'une commande.
Ébauche d’un portrait, un tableau peint à l’huile, dans le cadre d’une commande.

Portrait d’Angélique Marçais

La comédienne Angélique Marçais, qui m’a très gentiment prêté de son temps à l’occasion de mon projet « Une Théorie Naturelle », s’était prêté à une séance de photographies qu’il me tardait de mettre en valeur. C’est maintenant au moins en partie chose faite, puisqu’un de ses portraits, réalisé les pieds dans l’eau claire d’une rivière de montagne, la nymphe très délicatement éclairée par les rayons d’un doux soleil passant entre les feuilles des arbres alentours, vient d’être déclinée en peinture. Le tableau, peint à l’huile, la représente adossée sur une des parois de la rivière.

Portrait d'Angélique Marçais par Jérémy Taburchi
Portrait d’Angélique Marçais par Jérémy Taburchi

Portraits de Coprins

Une nouvelle peinture à l’huile, un tableau champêtre : le portrait de Coprins. Ces champignons poussent en grappe, et dans le cas présent au pieds de la souche d’un arbre mort. C’est une assez ancienne photo qui m’a servi pour réaliser cette toile, et je suis assez satisfait du résultat. Elle m’a par ailleurs servi à tester un glacis hollandais qui donne un agréable effet vitré et ambré à l’œuvre.

Portrait de Coprins, un tableau de champignon, une peinture à l'huile.

Une nouvelle peinture à l’huile

Après les autoportraits, il me fallait un autre sujet. J’ai donc fait le tour de mon atelier en cherchant quoi que ce soit qui puisse être pittoresque et agréable à l’oeil. Pas si simple… mon panier à fruits était vide, mes légumes engloutis, ne me restait dans les placards qu’une maussade boite de cassoulet. Pour le reste, un fouillis garni d’un bric à brac, je n’y voyais rien d’intéressant. Sauf… sauf ma cafetière italienne donc les beaux reflets dépolis m’intéressaient. Et voilà donc ce petit tableau qui en issit (verbe issir, ancien français).

Portrait de cafetière, un tableau peint à l'huile.
Portrait de cafetière, un tableau peint à l’huile.

Un second autoportrait, ou comment saisir la lumière en peinture

Voici un second autoportrait, réalisé peu de temps après le précédent. Des coups de pinceaux plus rapides, directs, placés sur la toile sans dessin préparatoire, permette d’obtenir un effet plus graphique. Pour réussir cet effet « d’ébauche », il faut savoir s’arrêter à temps et ne pas vouloir aller trop dans le détail…

Autoportrait de l'artiste Jérémy Taburchi
Autoportrait de l’artiste Jérémy Taburchi

Un peu de peinture à l’huile, un autoportrait

La période est propice à une reprise de la peinture à l’huile que j’ai mis de côté bien trop longtemps. Après mes récentes natures mortes, les portraits de champignons, voici le portrait d’un autre type de bestiole : moi-même ! Le choix du sujet interroge certains, auquel ils prêtent beaucoup de « mauvaises » intentions, narcissiques ou pas. La question n’est pas là : avec ce type de sujet, le risque de tomber sur un modèle qui rechignera ensuite à apprécier le travail ou à voir ce dernier exposé s’estompe ! C’est donc une certaine « facilité administrative » qui me pousse à peindre ma tronche.

Autoportrait de l'artiste Jérémy Taburchi
Autoportrait de l’artiste Jérémy Taburchi

Portrait de Mûres

Ce tableau, une peinture à l’huile représentant une grappe de mûres que j’ai prise en photos il y a des années maintenant, inaugure une nouvelle série intitulée les « Portraits de Nature«  à propos duquel vous pourrez obtenir des informations en cliquant sur ce lien. La représentation de scènes naturelles, la peinture de natures dîtes « mortes » (ici pour le coup des Natures (pas) mortes), affirme mon souhait de remettre l’émotion au coeur du tableau.

Peinture à l'huile, portrait de Mûres.
Peinture à l’huile, portrait de Mûres.